Comment mieux comprendre la crise d’adolescence?

0

Votre adolescent est en pleine rébellion et vous vous sentez complètement dépassé ? Il traverse comme la plupart des ados ce que les psychanalystes appellent «  la crise d’adolescence ». Ma collègue Kathy Saada, psychanalyste à Paris, nous explique les raisons de ce passage chez les jeunes adultes.

Qu’est-ce-que la crise d’adolescence ?

La crise d’adolescence est traditionnellement décrite comme une étape obligatoire marquant le passage de l’enfance à l’âge adulte. De nombreuses transformations physiques et morphologiques s’opèrent alors chez l’adolescent : mue de la voix et pilosité chez le garçon; poitrine, hanches et règles chez la fille.

La personnalité de l’adolescent subit également des changements. Il devient plus rebelle, il s’affirme face à ses parents. Il doit aussi apprendre à gérer ses émotions et ses désirs notamment sexuels.

Ces changements physiques et émotionnels suscitent bon nombre de questionnements et d’appréhensions chez les parents. En effet, certains adolescents n’hésitent pas à se mettre en danger en fuguant ou bien en consommant de l’alcool ou de la drogue. Ils peuvent se tourner vers la violence et la délinquance et avoir même avoir des envies suicidaires car ils se sentent pas bien dans leur peau. D’autres vont se recroqueviller sur eux-mêmes comme par exemple les accros aux jeux vidéo.

Même si ce passage à l’âge adulte est obligatoire, tous les ados ne passent pas par une période de crise aussi intense.

Comment aider votre adolescent face à cette période de crise ?

Les conséquences de l’adolescence sont pour la plupart sans grosse gravité : baisse temporaire des résultats scolaires, renforcement du caractère, rébellion… Elles exigent de votre part beaucoup de patience.

Vous devez rendre les échanges fréquents. Il faut que vous passiez par des discussions sincères et franches afin de pouvoir comprendre les blocages de votre ado. Le dialogue doit être constructif.

Si vous ne vous en sentez pas capable, n’hésitez pas à aller consulter un psychanalyste ou un psychologue dès les premiers signes de dérapage. L’impartialité du psychanalyste permettra à votre adolescent de se livrer plus librement. Il acceptera plus facilement de se laisser aider par une personne tierce.

Partager.

Les commentaires sont fermés.